La Stylettante

mercredi 18 janvier 2017

HONEY, HONEY !

honey

Le Moscou-Paris comme les météorologistes le nomme a déboulé en gare et il fait froid, très froid. J'ai de la chance car le soleil, dès son lever, chauffe mon appartement épargnant ma consommation de gaz. Je pense fort à ceux qui sont dans la rue mais aussi ceux en état de "précarité énergétique". Je déteste ce temps-là et mon humeur s'en ressent. J'aspire au retour du printemps et des plaisirs qui vont avec comme ces petits pots de miel que je reçois annuellement du rucher que je parraine depuis bientôt deux ans.

Chaque mois moyennant la modique somme de 8€, je contribue à sauver des abeilles. En échange, je reçois au printemps six petits pots de miel, fruit du labeur de ces demoiselles. Lors de la souscription, j'avais porté mon choix sur un rucher en Seine et Marne. Francesco et Nicolas, les apiculteurs donnent régulièrement des nouvelles. En ce début d'année, elles sont mitigées. En effet, à cause des pluies diluviennes de juin dernier, il n'y aura pas ou peu de miel d'acacia. C'est le miel de tilleul qui sera dominant ayant profité d'une bonne hygrométrie. Autre fléau des ces professionnels, le frelon d'Asie détecté à l'est de Paris. L'argent des parrainages a aidé ces professionnels à la pose de pièges à frelons.

Je suis heureuse de ma bonne action et je songe à prendre option pour un autre rucher, dans une autre région. Vous trouverez ci-dessous toutes les informations relatives à ces parrainages si vous vous sentez concernés par le bien être de nos abeilles. Sinon, honey, honey, vivement le printemps !

Un toit pour les abeilles - Parrainez une ruche - Sauvez les abeilles

Entreprise, particulier, Parrainez les Abeilles et Adopter une Ruche pour la reconstitution des colonies d'abeilles dans le monde. Un Toit pour les Abeilles

http://www.untoitpourlesabeilles.fr

Ce billet n'est nullement sponsorisé mais je suis en panne d'inspiration...


lundi 16 janvier 2017

BASIC INSTINCT

chemise blanche american vintage

Cette année, j'ai pris la ferme résolution de ne coudre que des basiques en soignant mes finitions. La petite veste présentée la semaine dernière était la première pièce de cette collection. Voici une chemise blanche telle que je la rêvais. Un défi pour moi car si je confectionne pas mal de tops, je n'avais jamais monté de col et depuis fort longtemps, je n'avais pas fait de boutonnières. C'est loin d'être parfait et je vais devoir travailler d'arrache pied ce point faible.

Couture Actuelle Patrones

Mission accomplie avec un patron de ce numéro orphelin d'automne de Couture Actuelle. Chemise American Vintage cousue dans un coupon de coton blanc très ordinaire mais très doux déniché chez Modes et Travaux. Coupe droite non fit, sans pince, sans empiècement, sans pelle à tarte qui me sied parfaitement. Je crois que je vais la porter souvent tant je suis bien dedans. Elle fera des petits à mon avis en bleu ciel ou chambray. Basic intinct quand tu nous tiens !

chemise blanche 1

chemise blanche 2

Avez-vous remarqué comme nous sommes sans cesse attiré(e)s par les étoffes à motifs et/ou en couleurs. Pourtant, le plus souvent nous portons - je porte - de bons basiques de couleur unie. J'ai donc décidé, cette année, de jouer la carte de la simplicité avec un touche de raffinement. A suivre, un indispensable de ma garde-robe que je ne trouve plus dans le commerce parce que ce n'est pas ou plus la mode, indissociable de la chemise blanche... Si toutefois, je trouve le tissu compatible !

Couture Actuelle 2

Dernière minute, alors que j'allais publier ce billet, le numéro 2 de Couture Actuelle que celles qui l'avaient apprécié n'attendaient plus sort en kiosque ! Il est bourré de modèles couture, tendance avec des coupes simples et, ironie du sort, un cours illustré pour la confection d'un col avec pied... Quel pied ! Plus aucune excuse pour rater ma prochaine chemise !

dimanche 15 janvier 2017

DESSINE MOI UNE MAISON #2#

versailles-1962

Janvier 1962, dans mon landau, on me promène chaque dimanche, dans les jardins du Roi. Comment voulez-vous que je ne rêve pas la vie de château et que je n'ai pas la folie des grandeurs ! Louis XIV, c'est un peu un vieil oncle pour moi... Au passage, j'adore le manteau over-size de Maman. La mode est un éternel recommencement. C'était une époque où le domaine était beaucoup moins fréquenté. On y entrait gratuitement. Hors saison, on y croisait peu de touristes. Un truc qui me frappe à chaque fois que je visite les grands appartements... Ca ne sent plus l'encaustique. On ne passe plus la paille de fer sur les parquets de nos jours et on ne met plus les patins... Ceci pour vous dire que je songe déménagement. Depuis octobre, j'avais mis de l'eau dans mon vin rayant au calendrier, comme un prisonnier dans sa cellule, chaque semaine, chaque mois qui nous séparent du départ à la retraite de Jules. Deux ans, c'est court et c'est long. Je n'en peux plus. J'ai revu mes prétentions à la baisse bien déterminée à rentrer "à la maison". Et puis, pour plein d'autres raisons. Affaire à suivre avant l'été...

Posté par Armelle-L à 07:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 14 janvier 2017

COULEURS du MARCHE #8#

couleurs du marché

Vite, chasser le spleen et la grisaille pour reprendre où je l'avais abandonnée cette rubrique du temps où j'habitais à Versailles. Couleurs du marché bio de Batignolles avec de beaux légumes d'hiver et à soupe. En ces temps de grippe, ça sera salutaire. A regarder cette photo, ces carottes me font bigrement envie. Ceci pour vous souhaiter un bon weekend hivernal à ce qu'on nous prédit !

Posté par Armelle-L à 07:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 13 janvier 2017

JANVIER, COULEUR SEPIA

DSCN9583

Cela faisait longtemps qu'un mois de janvier ne m'avait pesé autant. Au point que mercredi, je suis partie sous la pluie faire les soldes au Marché Saint Pierre. Il me fallait me distraire, jouer les chiffonnières pour chasser le spleen ambiant. Oui, encore lui, le Sacré Coeur au bout de la rue de Steinkerque sous la bruine.

DSCN9585

DSCN9586

DSCN9587

DSCN9590

DSCN9591

Du monde, mais sans plus pour ce jour d'ouverture des soldes d'hiver. Il fallait raser les murs, marcher sous les auvents pour ne pas se faire mouiller par la pluie. J'ai fait des affaires, de quoi coudre jusqu'au printemps mais le coeur n'y était pas vraiment. J'ai tué le temps sans plus, sursautant à chaque bip de mon téléphone, redoutant encore un coup de fil de l'hôpital. Oui, de quoi coudre jusqu'au printemps en me disant qu'après la pluie vient le beau temps... C'était janvier couleur sépia.

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


jeudi 12 janvier 2017

LES BATIGNOLLES, UN SAMEDI FROID

DSCN9563

Samedi, je n'ai pas eu la patience d'attendre un 66 à Saint Lazare pour aller aux Batignolles. Tranquillement, bien couverte, je suis partie à pied. Ca me calmait d'un vendredi difficile entre les soucis avec Belle Maman et Petit Poucet rentré de l'école, le visage plein de bleus pour avoir été frappé par des loubards de trois ans dans la cour de récréation. Sans commentaire. D'abord, il y a lui, le Sacré Coeur frileux dans la brume.

DSCN9564

DSCN9567

DSCN9566

Le 17ème arrondissement est le seul quartier parisien où j'ai encore plaisir à me promener. J'ai noté tristement la fermeture de ce fourreur. Paris mue, Paris change pas toujours en bien. Les pétales d'un mariage jonchent les marches de la Mairie d'arrondissement. En face, j'aime cette place bien alignée avec ses terrasses sous de belles façades haussmanniennes. Aux beaux jours, il y a foule.

DSCN9569

DSCN9568

DSCN9570

Je marche d'un pas alerte mais tranquille en regardant les devantures sans vraiment avoir froid.

DSCN9573

DSCN9571

N'empêche, pas facile de prendre des photos avec des gants. J'ai raté celle de la façade de Sainte Marie des Batignolles. J'ai beaucoup aimé sa crèche naïve avec de grands personnages sur son parvis comme un message de paix à l'attention de tous les passants. Un peu de patience, je suis presqu'arrivée à bon port, chez mon fils pour partager la galette des rois achetée en route, dans une boulangerie en haut de la rue de Turin. Elle était vraiment délicieuse et nous avons passé un bon moment !

mardi 10 janvier 2017

CASUAL CHIC

veste japan made in me couture

Ca y est, la nouvelle année des cousettes est lancée avec cette petite veste bord à bord. Ici, photographiée avant d'être terminée parce que le soleil s'était furtivement montré, sur ce corsage ci. J'étais partie sur un patron Elena Couture quand je me suis aperçue d'un souci au niveau des emmanchures. C'est alors que je me suis souvenue de ce patron acheté, l'année dernière, sur le Salon l'Aiguille en Fête. La veste Japan de Made in Me Couture semblait juste parfaite pour ce lainage léger, couleur aubergine, acheté à tout petit prix chez Modes et Travaux.

veste japan 2

veste japan 1

aubergines bio

Ici, sur le mannequin vedette de ce blog avec un col roulé noir car il ne faisait pas chaud ce weekend. J'aime beaucoup la couture japonaise. Les modèles souvent sans pince conviennent parfaitement à ma morphologie. De plus, ce modèle très bien taillé est d'une simplicité biblique à coudre. Casual chic pour définir mon dress-code vestimentaire. Je suis lancée. Vous n'êtes pas au début d'en voir la fin et en cadeau, les belles aubergines du marché bio des Batignolles car mon régime commence à bien porter ses fruits !

dimanche 8 janvier 2017

GÂTEAU à L'ORANGE FACON GRAND-MERE

Les fêtes sont terminées, nous sommes gavés et pourtant... Le ciel gris et bas, le froid nous poussent à repousser très loin nos résolutions d'après réveillon à savoir nous mettre au bouillon... Voici comment et pourquoi, j'ai réalisé cette recette signée de la grand-mère du Chef Jean-François Piège. Ca ne paie pas de mine mais ça déchire les papilles ! Voici son gâteau à l'orange.

DSCN9549

DSCN9551

C'est la saison des oranges. Elles sont juteuses et sucrées à souhait sur nos marché. Attention, les choisir bio pour cette recette que voici :

  • 1 belle orange (jus et zeste)
  • 120 grammes de farine
  • 120 grammes de beurre à température
  • 2 oeufs
  • 120 grammes de sucre
  • un peu de cassonade
  • 1 sachet de levure

Bien pétrir le beurre pommade avec le sucre et la farine. Incorporer les oeufs et le jus d'orange. Ensuite ajouter farine, la levure et les zestes du fruit. Mélanger soigneusement. Beurrer un moule à manqué. Le chemiser avec la cassonade. Verser la pâte. Celle-ci ne doit pas dépasser les 2cm de hauteur. Mettre au four thermostat 180° environ 20 minutes. Démouler et servir de préférence avec un bon thé. Bon dimanche. 

Posté par Armelle-L à 07:47 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 janvier 2017

COMME LES ROIS MAGES...

DSCN9468

C'est l'Epiphanie, aujourd'hui. Je ne voulais pas cloturer cet épisode festif sans vous montrer cette crèche qui m'a clouée sur place tant je l'ai trouvée belle. Je ne m'y attendais pas. En avance pour une séance cinéma, je suis entrée dans l'église voisine pour tuer le temps et, ô, merveilleuse surprise !

crèche argenteuil 2

crèche argenteuil 3

DSCN9467

Décidément, la Basilique Saint Denys d'Argenteuil (Val d'Oise) recelle bien des trésors. Outre la Sainte Tunique du Christ et quelques belles reliques, cette crèche est pour moi, un coup de coeur avec ses rois mages sortant d'une forêt de sapins. Belle Epiphanie à tous mais attention à l'indigestion de galette...

jeudi 5 janvier 2017

CHÂTELET, LES HALLES...

DSCN9470

J'avais promis. J'aurais mieux fait de me taire. Il faisait un froid de gueux et j'ai du me faire violence pour accompagner Jules à Paris voir une expo. Déjà, que j'ai une phobie de Paris, surtout ce quartier là. Châtelet, les Halles et Beaubourg en prime par un mercredi bleu mais frileux !

DSCN9471

DSCN9473

DSCN9475

DSCN9476

DSCN9477

J'étais déçue car il n'y a plus de patinoire à Hôtel de Ville. La peste soit de Anne Hidalgo ! Un Mc First englouti, rue Beaubourg et nous voici partis en direction du Centre Georges Pompidou via la rue Saint Martin où j'ai failli acheter ce chapeau faute d'avoir pris le mien ! J'ai regretté. Il était beau et coûtait 28€... Sauf que je déteste porter un chapeau !

DSCN9482

DSCN9485

DSCN9487

DSCN9493

Jules, fan de BD voulait voir l'expo sur Gaston Lagaffe qui comme lui, est né en 1957. Sauf que parvenus sur le parvis, après avoir grelotté une heure durant à faire la queue, contrairement à ce qui était indiqué, nous n'avons pas pu accéder à la dite expo. Il fallait recommencer de l'autre côté, sur la rue Beaubourg où le temps d'attente était du double. Jules a daigné renoncer mais, plus capricieux que son petit fils, il a voulu une glace alors qu'on se gelait ! Il l'a eue chez Amorino. Vous imaginez bien que j'ai pris un chocolat chaud ! J'étais heureuse de reprendre le métro direction Saint Lazare pour rentrer à la maison !