potager du roi 1

Je ne vous ferai pas un billet didactique sur ce superbe potager. Je vous invite, simplement, à mettre vos pas dans les miens pour une balade, le nez en l'air à respirer le printemps. Entre les pommiers et poiriers sévèrement palissés par les jardiniers disciples et héritiers de la Quintinie, le clocher de la Cathédrale Saint Louis s'impose sur la ligne d'horizon.

DSC00370

DSC00368

DSC00369

Quelques chiffres malgré tout : 9 hectares en plein coeur de ville classés monuments historiques. Ce potager hors normes voulu par le Roi est l'oeuvre de son directeur des jardins royaux, Jean-Baptise de la Quintinie. Il date de 1683 et abrite, de nos jours, l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage.

DSC00351

DSC00357

DSC00359

DSC00361

C'est un espace nature, libre de droit et faussement domestiqué par des mains expertes. Ici, nul engrais, ni pesticide. On y cultive avec des auxiliaires de Dame Nature. C'est un principe. A chaque fois, j'ai le même émerveillement pour ce magnolia que j'ai connu plus petit. C'est une vedette du lieu et on le retrouve sous toutes ses coutures sur les réseaux sociaux. Entre les murs, on aperçoit la silhouette du château.

DSC00362

DSC00364

DSC00371

Pour terminer sur une note de "modeuse", sachez que c'est plantée devant la statue de Monsieur de la Quintinie que la styliste Agnès b a trouvé l'inspiration de son célèbre cardigan à pression... On trouve à l'entrée une boutique où on peut faire son marché. En temps ordinaire, l'accès est payant : 4€50 en semaine et 7€ le weekend. Cependant, à de nombreuses dates, il est ouvert gratuitement au public. J'ai adoré me balader et entendre dans les buissons chanter les oiseaux.