DSC00277

J'aime bien cette rubrique chez les autres. Une façon ludique de ponctuer le temps qui passe, de souligner l'info en fluo. Je m'étais déjà pliée à l'exercice sans réussir à transformer l'essai. Je recommence. On verra bien... Samedi, nous sommes allés en Eure et Loir visiter Petit C. Maternité de province, tranquille avec des jonquilles dans le jardin. Petit C est craquant mais je ne le montrerai pas. Son papa contrairement à celui de Petit Poucet se méfie des réseaux sociaux. Je ne lui donne pas tort. Auparavant, nous avions déjeuné sur le pouce à la Fourchette d'Arcy (cafét Leclerc). Je racontais à Jules que je venais là, déjà, dans les années 70 avec mes parents, au temps où cet hyper était enseigne Super M.

semaine 1

Semaine commencée par une bonne surprise sur le portail de Canalblog. La Stylettante était en grande Une. Ensuite, une semaine émaillée par les dégâts collatéraux dus au débat, à la télé, des onze candidats à la Présidentielle. J'ai voulu aller chez le coiffeur. Mal m'a pris. Ces dames, clientes et coiffeuses, étaient en transe. Elles se sont allègrement crêpées le chignon. Il y a avait les pro-Hamon, les pro-Mélenchon et les pro-Le Pen. Les autres étaient absents de la scène. J'ai lâchement abondé dans le sens de celle qui avait mes cheveux en main pour ne pas me faire tondre. J'ai quand même eu le cuir chevelu entaillé derrière l'oreille par un coup de ciseau hargneux. En rentrant, j'ai eu besoin de réconfort, j'ai fait une tarte aux pommes.  Le lendemain, à l'arrêt du bus, je me suis pris la tête avec un militant de Madame Arthaud. Il n'a pas su quoi répondre à mon développement et mes arguments. Sinon, trois cambriolages et deux actes de vandalisme en quinze jours dans mon immeuble me font réfléchir à l'éventualité d'un déménagement... Affaire à suivre.

* La Stylettante possède désormais sa Page Facebook. A vous de voir si vous likez ou pas *